COMMENT FONCTIONNE LE RÉFÉRENCEMENT NATUREL ?

Les algorithmes de recherche passent votre site au crible afin de juger de sa pertinence et de sa qualité. Bien réalisée, une stratégie search engine optimization permet d’augmenter le nombre de visite et d’attirer un trafic qualifié. Comment fonctionne le référencement naturel ? Je vous explique les grandes lignes ici.

 

Qu’est-ce que le référencement naturel ?

Le référencement naturel ? Il s’agit des techniques à mettre en place pour être compris et apprécié par les moteurs de recherches.

De nos jours, la compréhension du contenu par les robots et de plus en plus pointu. Pour plaire aux moteurs de recherches, il va aussi falloir plaire à votre audience et faire en sorte qu’ils consomment le plus de contenu possible.

Le référencement naturel c’est premièrement l’action d’optimiser un site web et son contenu de façon à être compris par les moteurs de recherches. Une fois que votre site internet est lisible par les robots, un bon SEO s’assure que votre contenu soit jugé le plus pertinentpossible afin de vous hisser en haut des SERP.

Pourquoi investir dans le référencement naturel ?

Le référencement apporte une source de trafic qualifiée sans passer par les régies publicitaires. C’est un travail qui porte ses fruits sur le long terme et vous aide à augmenter votre taux de conversion (convertir les visiteurs en clients) grâce à un contenu orienté vers les problématiques de votre cible. Le référencement fonctionne de pair avec l’inbound marketing.

Demandez-vous simplement si vous voulez être visible et vous saurez si vous devez ou non intégrer le SEO à votre stratégie marketing digital. C’est tout simplement nécessaire, voire indispensable.

Je recommande fortement d’intégrer le SEO dès le début d’un projet web afin de ne pas devoir casser toute la structure d’un site tout neuf afin de le rendre search friendly.

Vous voulez être visible sur les moteurs de recherches ?

Faites référencer votre site web par un professionnel et augmentez votre trafic, convertissez plus de visiteurs grâce à un contenu mieux ciblé et visible.

Les 4 aspects principaux du référencement web

Crawl – Contenu – Backlinks – Code

Le crawl d’un site internet

Il s’agit de l’indexation des pages. Google et ses compères considèrent un site comme un ensemble de pages formées par des lignes de codes et liées par des liens hypertextes. Quand tout cela est relié au même nom de domaine, cela forme un site web.

On appelle ces robots d’indexation des “spiders” qui se baladent sur le “web” (web = toile d’araignée. On rigole bien chez les Américains.). Le web étant comparée à une toile d’araignée en raison des liens entre les différentes pages (les fils de la toile) et les pages (les intersections). Si vous avez peur des araignées, pensez à une ville avec des routes et des maisons….

Attention à ne pas confondre l’indexation et le positionnement. Une page indexée est simplement une page identifiée par les Google bots. On parle de positionnement pour décrire la position de la page dans les résultats de recherches.

La base d’un projet SEO solide consiste à s’assurer que ces spiders ont bien identifiés votre site, ses pages et son contenu. Il faut souvent modifier le maillage interne des liens pour optimiser l’indexation des contenus web.

Les 3 piliers du SEO

Une fois que le crawl est suivi et maîtrisé, il y a trois facteurs majeurs à prendre en compte afin de comprendre comment fonctionne le référencement naturel.

Le contenu du site web

Il s’agit simplement du texte, de sa structure et de sa cohérence sémantique. Google cherche à comprendre ce qui est écrit et si cela est pertinent. Google est un obsédé textuel !

 

Comment Google juge la pertinence d’un texte ?

Cela a beaucoup évolué avec le temps. La pertinence d’un texte lors du crawl d’une page ne se limite plus à la pondération des mots clés dans le texte. N’essayez jamais de bombarder de mots clés. Ça marchait dans les 90’s (on pouvait même mettre du texte en blanc sur fond blanc pour les robots… la belle époque du SEO facile) mais en 2017, c’est tout le reste de votre site web qui en payera le prix.   Aujourd’hui, différents algorithmes sémantiques sont utilisés. Le plus connu étant le TF-IDF qui mesure la rareté et l’importance relative des expressions au sein d’un document ou d’un corpus de texte. Le cosinus de salton est complémentaire et le modèle BM-25 à permis de faire naitre le petit frère du TF-IDF.   Ces algorithmes d’analyse textuelle ont officiellement été mis en place depuis la mise à jour Google panda en 2013.   Ils mesurent entre-autres la pertinence des mots utilisés dans leurs contextes les plus fréquents ainsi que la pertinence du champ lexical. Une optimisation sémantique bien réalisée permet de se positionner sur le mot clés ciblé mais aussi sur les expressions clés de type longue-traîne associés.

Les liens externes ou backlinks

Le grale du SEO d’hier, le facteur très important d’aujourd’hui, la pseudo incertitude de demain.

La mesure de l’autorité d’une page par les liens retours est un critère important. Les moteurs de recherches se basent en partie sur les liens qui pointent vers une page pour déterminer sa notoriété..

Plus il y a de liens, plus on parle de cette page donc plus elle est potentiellement appréciée. Si les internautes apprécient cette page, elle doit être visible.

Les liens externes par le passé

Pourquoi “potentiellement appréciée ?”. Il fut un temps où il suffisait d’inscrire son site web sur tous les annuaires possibles et imaginables pour bénéficier de liens retours et donc d’améliorer ses positions.

Cette technique nuisait à la préoccupation principale des moteurs de recherches : Délivrer la crème de la crème du web pour répondre aux questions des internautes, faire en sorte qu’ils utilisent ce moteur de recherche en particulier, avoir une grosse base d’utilisateurs et faire tourner la machine à pub facturée au clic.

Autrement dit, il était tout à fait possible de faire ranker (grimper dans les positions) le site d’un client avec un contenu franchement pourri.

Le backlinks sont importants pour le SEO mais suivi de près. La mise à jour google penguin de 2012 et officiellement intégrée à l’algorithme en 2016 vise à pénaliser les techniques de backlinking agressives. Loin de moi l’idée de vous décourager à faire des liens et autres campagnes de netlinking mais soyez certains que ce n’est plus à la portée de tout le monde. Il faut être meticuleux et précis. Ioquery met en place des campagnes de backlinking propres et rentables pour votre site web.

La notion de pagerank (note d’autorité d’une page/10 donnée par Google) à été retirée en 2014 afin d’entamer sa transition vers une notation plus équilibré en faveur des autres facteurs d’appréciation.

Le code ou la partie technique on-site

L’optimisation du code est primordiale dans la mesure ou elle va faciliter l’indexation par les robots en faisant aller votre code à l’essentiel.

Votre site est lent ? faites le test de rapidité de chargement de votre site en deux clics ici et donnez moi le résultat si vous voulez l’améliorer.

Le code d’un site optimisé pour les moteurs de recherches est au plus simple

Less is more. Imaginez un peu la facture d’électricité des serveurs qui doivent parcourir les sites internet du monde entier tous les jours… Cela avait fait l’objet d’une mise à jour chez Google visant à rendre l’indexation plus rapide et moins énergivore.

Il faut que ça aille vite, un code html SEO friendly va à l’essentiel :

  • Une structure propre
  • Des titres qui annoncent le contenu
  • Un temps de chargement rapide
Le référencement naturel dans un futur proche

Google nous pousse à croire que les backlinks seront de moins en moins important dans l’appréciation de la qualité d’une page web. Pourquoi ? parceque c’est ce qui marche le mieux. Depuis la mise à jour Panda, tout le monde à peur des backlinks, pourquoi ? Parceque la pluspart des SEO faisaient les gorets avec. Ces derniers ne sont donc clairement pas à négliger.

Grâce à l’intelligence artificielle et au machine learning, les moteurs de recherches ont fait et vont faire des bons techniques incroyables.

En prenant en compte les signaux suivant : la mise à jour mobile friendly de 2012 par le géant de Mountain View, la sortie des scripts AMP (accelerated mobile page) et le début des progressive web apps qui pourraient être le responsive de demain. Le web à encore de belles surprises à nous réserver et le SEO devra s’adapter en conséquence.

La valeur sûr pour le futur est de se concentrer dans l’ordre sur :

  • Etre à minima responsive et intégrer les AMP pour les articles de blog
  • Délivrer un contenu optimisé qui intéresse vraiment votre audience
  • Avoir un site web avec un code propre et une optimisation du temps de chargement
  • Des backlinks travaillés de façon naturelle

Bravo ! vous êtes arrivés à la fin de la page !

Vous savez maintenant comment fonctionne le référencement naturel dans ses grandes lignes.

Si vous avez d’autres questions, contactez-moi via le chat en bas de page.